Nuits courtes = contre-performance

Le sommeil est un des piliers si ce n'est le pilier indispensable à une bonne récupération. Si vous souhaitez améliorer vos performances, diminuer les chances de vous blesser et progresser... Prenez soin de votre sommeil.
Dans cet article, nous aborderons les conséquences d'une nuit blanche ou courte sur les performances sportives.
Les informations sont tirées d'une publication de Cullen et al. (2020).

L'étude réalisée

10 hommes ont participé à des tests après trois nuits vécues différemment :

1) Une nuit de 4 heures de sommeil
2) Une nuit normale
3) Une nuit blanche

Publicité

Résultats

La performance en endurance (15 minutes) est affectée grandement par les nuits écourtées ou les nuits blanches. Une baisse moyenne de 11,4 % de la performance a été mesurée dans le cas de nuits blanches.

Le manque ou l'absence de sommeil affecte aussi les performances musculaires. Ici, les performances en saut en contre-mouvement ont largement diminué (- 10,9 % en moyenne pour la nuit blanche).

La précision des choix a également été affectée ce qui pourrait altérer une performance dans un sport nécessitant des prises de décisions.

Conclusion

Conclusion

Le sommeil impacte les performances sportives à long terme et à court terme comme le montre ces baisses de performances importantes.

Si vous souhaitez performer lors d'une grosse séance d'entraînement ou lors d'une compétition, soignez votre nuit précédent cet effort. Les séances prévues tôt dans la journée et obligeant à écourter la nuit peuvent empêcher une performance souhaitée.

posté le 06/12/2020 par Thony MESSON Diététicien - Nutritionniste - Préparateur physique/Coach sportif  En savoir plus sur Thony MESSON